Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 80 le Mar 24 Déc - 4:50
Statistiques
Nous avons 722 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est tundra111

Nos membres ont posté un total de 6683 messages dans 803 sujets
Les posteurs les plus actifs du mois


Le requin Pélerin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le requin Pélerin

Message par Sébastien le Mer 16 Juin - 5:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le requin pèlerin (Cetorhinus maximus) est le second plus gros poisson connu, après le requin baleine. Sa taille peut atteindre 12 m de long pour une longueur moyenne de 10 m. Comme beaucoup de requins, il compte parmi les espèces menacées et sa diversité génétique ne semble pas élevée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Son museau est très pointu, ce qui explique les racines « rhinos » et « maximus » de son nom. Cette impression de pointe est encore renforcée lorsque le requin s'alimente, car sa bouche s'ouvre sous son nez.

Sa bouche, naturellement assez grande, peut s'ouvrir bien plus que celle du requin baleine.

Ses fentes branchiales sont énormes et peuvent encore se dilater sous la pression de l'eau que le requin filtre.

Sa couleur (gris bleuté ou bronze) est assez sombre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[s]Apparence[/s]
Sa première nageoire dorsale est grande et triangulaire. Elle peut atteindre jusqu'à 1,03 m (pour les adultes : taille supérieur à 7 m).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[s]Comportement[/s]
Des scientifiques de l'université anglaise de Plymouth ont montré que ce requin ne nage pas à l'aveuglette, la gueule béante pour se nourrir, mais qu'il se montre très sélectif. Le requin serait capable de détecter des zones riches en zooplanctons et même de sélectionner ses espèces préférées. On connait peu de choses sur sa reproduction. On pense que la femelle peut mettre bas 1 à 5 jeunes, qui ont grandi dans ses voies génitales, à partir de l'œuf fécondé. La gestation est estimée pouvoir durer 1 à 3 ans.

Jusqu'en 2009, les ichtyologues ne l'observaient qu'en été et toujours en Atlantique nord. Ils ignoraient presque tout de son comportement hivernal. Ils ont d'abord constaté (grâce à du radiotracking) qu'il n'hibernait pas l'hiver bien que des études antérieures l'aient postulé. On sait depuis peu grâce à l'utilisation de balises (de type PSAT) accrochée au moyen d'une fléchette sur la peau de 25 requins pélerins que les individus de cette espèce migrent vers des eaux plus chaudes, en changeant même d'hémisphère puisqu'on a retrouvé des requins marqués en Atlantique nord en train d'hiverner au large de la Guyane ou du Brésil (pour des individus marqués au large de la côte est des États-Unis. Ces puces enregistraient la profondeur, la température et le niveau de lumière toutes les 10 à 15 secondes et envoyaient leurs informations à un satellite quand le requin remontait. Elles ont montré qu'une partie du trajet se fait à des profondeurs antérieurement insoupçonnées : de -200 m à un kilomètre de profondeur et dure parfois plusieurs mois[8]. Ce voyage pourrait permettre une meilleure gestation des femelles, une mise bas plus aisée et augmenter les chances de survie des nouveau-nés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[s]Habitat[/s]
Sa distribution estivale commence à être connue, mais si on sait depuis peu qu'ils migrent vers le sud en hiver, on ne connait pas encore leur aire hivernale de répartition. On le trouve en été dans les eaux du plateau et du talus continental des zones tempérées et froides des deux hémisphères. Les observations sont rares au large et absentes de toutes les régions tropicales, tant dans l’océan Atlantique que dans l’océan Pacifique



[s]Sa protection[/s]
C'est une espèce considérée par l'IUCN comme vulnérable mais n'est pas protégée en France. Seul la pêche et le débarquement sont interdits suite à une surpêche dans le passé.
Une seule association française travaille à son étude et sa conservation : l'APECS (l'Association Pour l'Étude et la Conservation des Sélaciens). Basée à Brest, elle réalise chaque année un suivi des effectifs


Il est a savoir que l'ADENA (Association de protection de l'environnement maritime dans le bassin du Cap d'agde) lance un appel à tous les plaisanciers et plongeurs qui croiseraient un requin Pélerin dans les environs (eh oui on en a chez nous).



[s]Voici le lien du formulaire de signalement[/s]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Sébastien
Admin
Admin

Messages : 1680
Réputation : 24
Date d'inscription : 27/05/2010
Age : 30

http://passionnautisme.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum