Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 80 le Mar 24 Déc - 4:50
Statistiques
Nous avons 693 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est burdigala

Nos membres ont posté un total de 6669 messages dans 800 sujets
Les posteurs les plus actifs du mois


effet de couple et plaque anti-cavitation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

effet de couple et plaque anti-cavitation

Message par Nicolas(M&M'S54) le Dim 5 Fév - 1:41

sujet passionnant où j'ai appris énormément, il mérite un post à part entière pour tout résumer ce qu'on a dit dans un autre sujet (où on s'était d'ailleurs écarté du sujet de départ!!)

donc l'effet de couple ou effet de pas si j'ai bien compris, c'est l'effet qui va faire dévier le bateau sur bâbord en marche avant même si la barre est droite. et sur tribord en marche arrière. Pour combattre cet effet de couple, il y aura donc une dérive sur l'embase, situé sous l'hélice qui fera filer le bateau droit!

Autre concept, les embases type duo-pro, 2 hélices qui ne tourneront pas dans le même sens mais tracteront dans le même sens grâce à leur pales orientées différemment. ce système combattra également l'effet de couple comme on peut trouver sur les torpilles.


La plaque anti-cavitation, elle, empêchera l'hélice d'aspirer toute l'eau jusqu'à la surface afin d'éviter que cette même hélice cavite.

Est ce que c'est juste les 3 mousquetaires??

Juste une question: quand on regarde l'embase d'un moteur, on voit 2 dérives: 1 sous l'hélice, et une plus petite sous la plaque anti-cavitaion. celle sous l'hélice servirait contre le couple et la plus petite sous la plaque servirait d'anode????
avatar
Nicolas(M&M'S54)
Modérateur

Messages : 1468
Réputation : 3
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

effet de couple et plaque anti-cavitation

Message par bebin le Dim 5 Fév - 5:19

Salut Jack,
sujet déjà traité et répondu très justement par plouff le 27.01.2012 à 23h33 sur le fil:
Les anodes pourquoi?
Tu as la réponse à ta question.
A+ bébin.
avatar
bebin
Enseigne de Vaisseau 1
Enseigne de Vaisseau 1

Messages : 301
Réputation : 5
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: effet de couple et plaque anti-cavitation

Message par Nicolas(M&M'S54) le Dim 5 Fév - 8:41

oui je sais le sujet a été traité mais en étant dans un autre sujet qui n'avait rien à voir. j'en ai donc créé un qui donne vraiment sur ce thème et en même temps je vous demandais si ce que j'ai dit est bien juste en synthétisant ce que vous avez dit.
avatar
Nicolas(M&M'S54)
Modérateur

Messages : 1468
Réputation : 3
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

effet de couple et cavitation

Message par bebin le Lun 6 Fév - 1:48

Bon un petit exemple assez intéressant:

La Cavitation, ce phénomène a lieu pour 3 raisons principales :
1°) Les pales ne reçoivent plus un flux d'eau dit "propre", c'est à dire que les flux d'eau brassés ne sont plus dans un état laminaire, mais dans un état turbulent avec une quantité de gaz (air) importante mélangée. Ce mélange air/eau, lors du brassage des pales, n'offre plus suffisament de résistance => l'air se comprime, l'eau non... Ce phénomène se traduit par une accélération vive du moteur et une reprise à la normale lorsque l'hélice raccroche des flux d'eau propre, par exemple : passage de vague, masquage par une quille importante....etc, etc...

2°) Les pales de l'hélice aspirent de l'air... Cela arrive fréquement lorsque le moteur est réglé trop haut sur le tableau AR pour un HB, ou, si la distance entre la surface de l'eau et l'extrémité de pales est trop faible, pour une ligne d'arbre... Dans le premier cas, la plaque anti-ventilation n'est pas assez efficace, et la résultante est identique pour les deux cas => le brassage d'eau aspire de l'air par effet vortex...

3°) Lorsque les pales sont soumises à des efforts trop importants par rapport à leur surface, une dépression se crée, coté intrado, en bout de pales. Celle-ci est si forte que la pression, coté extrado, ne suffit plus à équilibrer la relation dynamique. L'eau prise dans cette importante dépression se dégrade chimiquement sous l'effort et le gaz contenu dans les molécules d'eau se sépare. Des Microbulles d'air s'amoncellent alors jusqu'au décrochage complet des pales. (moment où la pale ne visse plus dans l'eau mais dans l'air)

la cavitation apparaît d'abord en extrémité de pales, puis recouvre l'ensemble des pales :


Les micro bulles d'air éclatent et creusent la matière de la pale sous forme d'impacts, au moment de leur détonation. La cavitation se distingue donc visuellement sur les pales par des bords de fuite dentelés ou un revêtement de surface (peinture) érodé...

Essai d'une hélice en tunnel de cavitation : on distingue bien la sinusoïde que crée l'air dans l'eau, la cavitation reste accrochée en bout de pales.
I-Les pales sont saturées d'air : l'air enveloppe toute la surface de la pale => c'est la cavitation !

Il y a plusieurs remèdes à ce phénomène, en voici quelques exemples :

1°) Assurez-vous que l'hélice est adaptée à votre bateau.

2°) Vérifiez la hauteur du montage du moteur pour les HB et les Zdrive : elle doit impérativement respecter les règles des constructeurs. En effet, le fabricant du moteur fournit les cotes de montage suivant la forme du V de carène et l'inclinaison du tableau AR ; le fabricant de la coque, d'après ses essais, préconise les modèles et puissances moteur. C'est donc à l'installateur de respecter tous les paramètres fournis. En ligne d'arbre, c'est l'écartement entre la chaise d'arbre et l'hélice conjugué au bon profilage de la sortie d'étambot (ou de la quille lorsqu'elle sert de support de moulage au tube d'étambot), qui compte. Plus l'hélice est "masquée", plus les risques de cavitation sont importants....

3°) Votre dessous de carène doit être très propre, l'hélice ne doit pas avoir de coups ou d'accrocs et doit être exempte de fouling.

4°) Vérifiez vos connaissances en navigation: en mer, bien utiliser son trim est indispensable à la bonne tenue du bateau et à la performance de l'hélice. En général: en ligne droite, par mer plate, naviguez trim relevé ; en manoeuvre, en virage ou par mer formée, abaissez le trim (demandez à votre concessionnaire de vous faire une démonstration en mer ).
Le Diamètre : distance prise entre les extrémités tangentielles de deux pales opposées circonscrites dans un cercle (voir schéma n°1 ci-dessus).

La Force transmise : c'est la résultante vectorielle du couple et de la poussée, moins les pertes de friction, de rotation, d'axe.... Elle est égale à la pression qui s'exerce sur la pale. En gros, par rapport à la puissance donnée, on considère les pertes à ~ 50%. Pour 100 CV transmis, on utilise réellement 50 CV.

Le Glissement : c'est la différence de distance axiale parcourue entre le Pas ou Pas théorique et le Pas réel lors d'une révolution complète de l'hélice. Cette différence est dûe au temps qu'il faut aux molécules d'eau pour "s'accrocher" à la pale, ce phénomène diminue avec la vitesse du bateau (voir schéma n° 3 ci-dessus).

Le Masquage : Moins il y en a et plus l'hélice est alimentée en eau. Ce sont des appendices comme la quille ou la chaise d'arbre qui engendrent des effets néfastes pour l'hélice (cavitation,vibration....). La qualité de leur profilage est indispensable ,afin d'éviter i de perturber l'écoulement laminaire de l'eau sur les pales. Les zones masquées déséquilibrent la propulsion. La conséquence directe en est un effort de distorsion sur l'arbre. Cette distorsion est accentuée dans le cas d'une hélice 3 pales. Beaucoup de professionnels possédant des navires à quille et crapaudine l'ont compris et n'hésitent plus à investir dans des hélices à 4 pales. Les turbulences de masquages sont alors compensées par la forme de l'hélice car elles agissent sur 2 pales à la fois

Le Moyeu : 3 grandes famille de moyeux existent :
- A) Les moyeux pour hélices HB et IB Z-Drive :
un classique existant depuis plus de 20 ans... Le principe est simple, on enferme en force au centre de l'hélice un cylindre de caoutchouc spécial avec, en son centre, un cylindre cannelé aux dimensions exactes de l'arbre d'hélice.
Avantages => l'arbre est protégé contre les chocs et leur prix est souvent très raisonnable.
Inconvénients => le risque de dénoyautage est sensible surtout lors d'utilisations sévères type wake-board, monoski ou surmotorisation...
- B) Les moyeux intercheangeables : Uniquement montés, pour l'instant, sur les hélices HB et IB Z-Drive, leur principe est simple. Le schéma et la photo ci-dessous le montrent bien ; 1 rondelle + une bague carrée conique et un embout cannelé... Non seulement ce type de moyeu augmente la protection de l'arbre d'hélice lors d'un choc avec un objet, mais en plus il permet un changement rapide d'hélice.

Voilà déjà quelques explication mais il y en aura certainements d'autres.
Bébin.




avatar
bebin
Enseigne de Vaisseau 1
Enseigne de Vaisseau 1

Messages : 301
Réputation : 5
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: effet de couple et plaque anti-cavitation

Message par plouff le Lun 6 Fév - 3:34

Yeah, ça c'est de l'explique!
Pour jack, la dérive sous l'arbre d'hélice sert juste à protéger celle-ci des chocs qu'elle pourrait prendre. Elle est fine comme une lame pour, comme l'explique Bébin, ne pas perturber l'écoulement de l'eau qui doit être le plus laminaire possible. Tu as déjà vu la fumée qui monte d'une cigarette allumée posée sur un cendrier dans un air calme. Elle monte droite et régulièrement pendant une dizaine de cm, c'est un écoulement laminaire, puis d'un seul coup, tout se perturbe et les volutes naissent, c'est l'écoulement turbulent. Tu sens bien que ton hélice va préférer tourner dans le premier état. Quant à celle placée juste dans le flux de l'hélice, on l'oriente par tatonnements de façon à ce que le bateau avance droit avec la barre à zéro. Elle sert souvent en même temps d'anode sacrificielle.

plouff
Enseigne de Vaisseau 2
Enseigne de Vaisseau 2

Messages : 202
Réputation : 10
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: effet de couple et plaque anti-cavitation

Message par bebin le Lun 6 Fév - 6:43

très bon rajout de ta part car ça image bien le processus, Bravo, moi je complique un peu.
Bébin
avatar
bebin
Enseigne de Vaisseau 1
Enseigne de Vaisseau 1

Messages : 301
Réputation : 5
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: effet de couple et plaque anti-cavitation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum